bambou ou bois

Bambou ou bois? Les planches à découper et ustensiles de cuisine en bambou sont moins sûrs et durables que les accessoires de cuisine en bois

Bambou ou bois ? Le bambou est-il vraiment si durable qu’on le prétend partout ? Et est-il sûr de cuisiner avec des ustensiles de cuisine en bambou ? Pourquoi choisir des outils de cuisine ou d’autres produits dans un matériau plutôt que dans l’autre ? Étant donné que les clients nous posent plus fréquemment cette question, nous avons décidé d’expliquer dans cet article les raisons pour lesquelles Uulki choisit de proposer des ustensiles de cuisine en bois et pas en bambou. Car c’est bel et bien un fait que l’utilisation du bambou dans la cuisine et en dehors est une tendance que l’on observe depuis quelques années déjà. Vous trouvez en magasin des planches à découper, des bols, des cuillères de cuisine, des couverts à salade et toutes sortes d’accessoires de cuisine en bambou. Outre les ustensiles de cuisine, vous pouvez également acheter des vêtements, meubles, écrans de jardin… en bambou. Le bambou est salué comme une alternative durable à toutes sortes de matériaux, tels que les bois tropicaux, le plastique, l’acier, etc. Chez Uulki, nous optons toutefois résolument pour le bois local et nous sommes heureux de vous expliquer pourquoi !

Pourquoi le bambou est-il aussi populaire ? Et son image durable et sûr est-elle méritée ?

bambou danger melamineLe bambou est l’une des plantes dont la croissance est la plus rapide au monde et il constitue donc une ressource naturelle inépuisable. Le bambou peut être récolté tous les 3 à 7 ans, tandis que cela ne peut généralement se faire que tous les 30 à 50 ans avec le bois. Il est donc possible de récolter une quantité importante de bambou en peu de temps pour le transformer en ustensiles de cuisine ou en autres produits. De plus, le bambou ne doit pas être replanté une fois qu’il a été coupé, car la plante de bambou pousse à nouveau d’elle-même. De ce fait, cette plante ne nécessite aucun entretien, le bambou peut vivre sur un sol pauvre en nutriments et il n’a pas besoin d’engrais pour se développer. La solidité du bambou est également bien connue ; il peut donc concurrencer les espèces de bois dur. Pour finir, cette plante herbacée à la croissance rapide filtre également une grande quantité de CO2, l’un des principaux gaz à effet de serre, de l’air. Pour toutes ces raisons, le bambou semble la plante idéale pour fabriquer toutes sortes de produits durables, tels que des ustensiles de cuisine, mais aussi des sols et des terrasses, par exemple. Alors, ne comporte-t-il que des avantages ? Nous avons fait nos recherches et avons découvert que le bambou n’est pas nécessairement durable.

planches a decouper bambou ecoloEmpreinte écologique du transport des ustensiles de cuisine en bois local par rapport au bambou

La majeure partie du bois de bambou et des produits en bambou vendus dans nos magasins proviennent de Chine, ce qui présente de nombreux inconvénients sur le plan de l’écologie. Les produits finis doivent être transportés depuis la Chine vers l’Europe ou d’autres parties du monde. Cela se fait généralement par fret maritime, l’un des moyens de transport les plus nocifs, qui émet une quantité très importante de gaz à effet de serre dans l’air. Il s’agit peut-être de la principale raison de ne pas opter pour les ustensiles de cuisine en bambou. Il est vrai que, depuis peu, on expérimente la production de bambou en Europe, mais ce processus n’en est qu’à ses balbutiements. Par conséquent, il est actuellement plus responsable de choisir le bois local (européen) à la place du bambou. Les ustensiles de cuisine en bois d’Uulki sont fabriqués en bois européen. En récoltant le bois en Europe et vu que la transformation du bois en ustensiles de cuisine s’effectue aussi en Europe, les cuillères de cuisine, rouleaux à pâtisserie, planches à découper… d’Uulki ont une empreinte écologique beaucoup plus faible que les accessoires de cuisine en bambou originaires de Chine. Naturellement, il est aussi important que le bois provienne de forêts gérées durablement.

Contrairement aux ustensiles de cuisine en bois, les accessoires de cuisine en bambou peuvent contenir de la mélamine, une substance nocive

bambou ecologiqueLes études montrent que les ustensiles de cuisine prétendument durables et 100 % en bambou ne se composent pas toujours à 100 % de bambou. Comment est-ce possible ? Le bambou n’est pas un arbre mais une graminée avec une tige creuse. Il n’est donc pas possible de découper un morceau de bois massif dans la tige de bambou, et le producteur ne peut pas fabriquer de produits en bambou à partir d’une tranche de bambou. Comment les ustensiles de cuisine en bambou, comme les bols, gobelets, planches à découper, etc. sont-ils dès lors fabriqués à partir de tiges de bambou ? Cela peut se faire de deux manières différentes :

Le bambou collé, laminé
Alors que les ustensiles de cuisine en bois, comme les cuillères de cuisine et spatules, se composent d’un seul morceau de bois (à l’exception de certaines planches à découper), la majorité des outils de cuisine en bambou ne sont pas fabriqués d’une seule pièce mais à partir de différents tronçons de bambou. Pour ce faire, les tiges de bambou sont coupées en morceaux, carbonisées, puis les fragments sont collés les uns aux autres. Ce processus demande énormément d’énergie, de chaleur et de colle (synthétique).

ustensiles cusine bamboo securite alimentaireLe bambou composite et le danger de la mélamine
L’autre variante du bambou transformé est le bambou composite. Ce dernier se compose de fibres de bambou qui sont cuites, puis séchées et transformées en poudre, avant d’être éventuellement colorées par carbonisation (bain de vapeur à haute pression). Les fibres peuvent ensuite être compressées dans toutes sortes de moules au moyen de colle (généralement synthétique). De cette manière, il est en principe possible de fabriquer tout ce que vous voulez, dans toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, avec des fibres de bambou. Pensez aux tasses à café, aux bols, aux plats, etc. Afin de permettre une meilleure adhérence des fibres de bambou en poudre et de renforcer les ustensiles de cuisine, les fabricants rajoutent de la résine de mélamine. La résine de mélamine se compose de mélamine et de formaldéhyde, des substances très dangereuses. Et c’est là où le bât blesse, car ces substances nocives peuvent être libérées lorsque vous exposez vos ustensiles de cuisine à la chaleur. Cela peut arriver quand votre gobelet, tasse ou mug de café ou de thé chaud est rempli. Ce qui est naturellement inquiétant… Les ustensiles de cuisine en bois, en revanche, se composent d’un seul morceau de bois, car ils sont fabriqués à partir de blocs de bois massifs. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser de la colle pour faire adhérer les accessoires de cuisine entre eux. Seules les planches à découper sont fabriquées avec différents morceaux de bois qui sont collés entre eux à l’aide de colle alimentaire, parfaitement sûre.

Les normes environnementales imposées à l’agriculture du bambou de Chine par rapport au bois issu des forêts européennes

bambou dangereuse santeLa Chine applique bien moins de règles concernant l’agriculture et l’environnement que l’Europe. Pour cette raison, on ne peut pas exclure que les agriculteurs chinois utilisent des engrais et pesticides chimiques pour cultiver davantage de bambou plus rapidement, et ainsi augmenter leurs revenus. Ces substances chimiques sont non seulement nocives quand elles entrent en contact avec les tiges de bambou elles-mêmes, mais aussi quand elles se retrouvent dans l’air. Si de nombreux agriculteurs utilisent ces engrais et pesticides, l’air sera en outre encore plus pollué qu’il ne l’est déjà. Entre-temps, nous savons tous à quel point c’est néfaste pour le climat.

Recyclabilité des ustensiles de cuisine en bois par rapport à ceux en bambou

vaisselle bambou toxiqueIl est souvent allégué que les ustensiles de cuisine en bambou sont recyclables et/ou biodégradables, mais c’est généralement bien loin de la vérité. La quasi-totalité des ustensiles de cuisine en bambou laminé et en bambou composite contiennent – comme vous avez pu le lire ci-dessus – de la colle synthétique et de la mélamine. Lorsque vous jetez une cuillère de cuisine ou une spatule en bambou sur votre tas de compost, celle-ci ne se décomposera jamais à cause de la présence des substances synthétiques qui sont utilisées pour produire la cuillère. Le recyclage n’est pas non plus une option, la seule manière de se débarrasser de la cuillère de cuisine en bambou est donc de la brûler. Les cuillères de cuisine ou spatules en bois, en revanche, ne contiennent aucune trace de plastiques, parce qu’elles sont fabriquées d’une seule pièce. Il n’est donc pas nécessaire d’utiliser de la colle ou de la résine pour maintenir ensemble les fibres ou les morceaux de bois. La cuillère en bois est par conséquent biodégradable. Vos ustensiles de cuisine en bois sont complètement usés ? Dans ce cas, vous pouvez les jeter sur le tas de compost ou même, métaphoriquement, les abandonner dans la nature, où ils se décomposeront complètement après quelques années !

Bois local issu de forêts gérées durablement dans le respect de la biodiversité par rapport à la monoculture du bambou

bambou impact environnementalUne grande biodiversité est le facteur principal dans un écosystème performant. Pour une gestion durable des forêts, il est donc conseillé de planter suffisamment de variétés d’arbres, d’arbustes et d’herbes différentes. Davantage d’espèces d’animaux et d’insectes vivront ainsi dans la forêt. Ensemble, ils luttent naturellement contre toutes sortes de ravageurs et assurent la reproduction de nombreuses variétés de plantes (fruitières) et de fleurs. Les forêts gérées durablement, d’où provient notre bois, investissent d’ailleurs énormément d’énergie dans la préservation de la biodiversité. Un facteur essentiel consiste ici à sélectionner avec soin les arbres qui peuvent être coupés sans que l’écosystème soit affecté par la récolte. La coupe rase n’aura jamais sa place dans une forêt gérée durablement. La monoculture se situe à l’exact opposé de la biodiversité. Les monocultures, c.-à-d. des zones agricoles sans biodiversité, sont souvent associées aux cultures de soja et de maïs, par exemple, mais on les retrouve aussi sur les plantations de bambou.
Ces exploitations contiennent un seul type de culture, dans ce cas le bambou, de sorte que les ravageurs et maladies peuvent infecter très facilement des cultures de bambou entières une fois qu’ils ont découvert comment les détruire. Et en raison de la demande importante de bambou à travers le monde, un nombre croissant de plantations sont aménagées en Chine afin de répondre à la demande élevée de produits en bambou. Cela signifie que les zones forestières riches doivent également laisser la place aux plantations de bambou, qui les remplacent progressivement. De nombreux terrains adjacents sont rapidement remplis de bambou, de sorte que les ravageurs et les infections ont le champ libre et prolifèrent à un rythme effréné d’une plantation à l’autre. Une fois que l’épidémie a éclaté dans une région comportant de nombreuses cultures de bambou, les agriculteurs n’ont pas d’autres solution que d’utiliser des pesticides chimiques s’ils ne veulent pas perdre leur bambou, et donc leurs revenus.

Uulki opte pour les ustensiles de cuisine et l’équipement ménager en bois dur local européen

ustensiles de cuisine ecologiques en boisSi l’on compare l’impact sur l’environnement du bois de bambou à celui du bois dur local, celui du bambou est bien plus important. Tant le transport que les méthodes de production, le déboisement pour l’aménagement des plantations et l’utilisation probable de pesticides en sont responsables. Le grand avantage du bambou est qu’il pousse beaucoup plus rapidement que le bois. Certainement tant que l’on ne produira pas suffisamment de bambou localement, il est plus responsable de choisir des produits fabriqués à partir de bois local issu de forêts gérées durablement. Le bois a ainsi un impact plus faible sur l’environnement et c’est pourquoi nous optons résolument pour ces variétés de bois locales, en provenance d’Europe.

Les avantages du bois local en un coup d’œil !

Uulki aime le bois, mais le bois local et pas tropical ! Nous énumérons encore ici les avantages du bois local :

  •  faible empreinte écologique liée au transport : peu de transport nécessaire pour transporter le bois de la forêt à l’environnement de production, puis jusque chez vous.
  • moins de transformations nécessaires pour fabriquer les ustensiles de cuisine en bois : récolter le bois, le scier et lui donner la forme souhaitée manuellement ou à l’aide de machines, en le sciant ou en le tournant.
  • pas de monoculture et donc pas besoin de pesticides : notre bois provient de forêts de feuillus mixtes avec une belle biodiversité.